oct. 02, 2006

50. Origine de l'apnée - Enzo Maiorca - Suite 4

Dans la lignée de "l'origine de l'apnée" j'en étais arrivé aux années 60.
La suite n°3 et les autres peuvent se retrouver au post 23 ou en cliquant sur "origine" dans la zone des tags plus bas à gauche.

Après le record de -44mètres, dans les eaux de Circea, établit par Santarelli, Enzo Maiorca fit son apparition et descendit à -45mètres.
Santarelli alla jusqu'à -46mètres mais lorsque Maiorca creusa un écart de trois mètres en atteignant -49mètres Santarelli abandonna.
Maiorca allait ainsi dominer le monde de l'apnée pendant quelques années.
En 1961, il va atteindre le palier symbolique de -50mètres et l'année suivante pour vérifier les affirmations des scientifiques qui pensaient que si l'homme dépassait les 50mètres de profondeur sa cage thoracique s'écraserait.
On peut essayer d'imaginer l'état d'esprit dans lequel devait être Maiorca en entendant de telle affirmation. On mesure alors bien mieux la grandeur de cet homme.
Par la suite, il va atteindre les -53mètres en 64 toujours à Syracuse et en 65 les -54mètres à Acireale.
Mais bientôt un ouragan interminable va venir chambouler sa tranquille ascension.

Cet ouragan s'appelle Jacques Mayol. Je ne vais pas m'attarder sur lui aujourd'hui car cela fera l'objet d'un autre 'post'. Je citerai tout de même ses records.
Comme autre adversaire il a pu compter sur Robert 'Bob' Croft qui avait une capacité pulmonaire de neuf litres et demi, il nageait complètement nu, sans palmes ni masque. Mayol quant a lui va introduire les techniques de Yoga. Avant 'Bob' et Mayol il va avoir comme adversaire Teteke Williams. Williams va atteindre le -5Omètres en Polynésie mais son record ne va pas être validé tout comme le -60mètres de Mayol en 66 et le -64mètres de Croft en 67 car la CMAS fondé par Jacques Cousteau deviendra plus sévère au niveau des records suite à l'arrivée de nouveaux aspirants.
Maiorca va descendre à -62 dans sa ville natale Syracuse en 66. Il va même par la suite répondre à Croft en descendant lui aussi à -64mètres en septembre 67 à Cuba.

Croft va encore descendre à -67 au mois de décembre 1967 et -73mètres en août 1968. Ses records ne vont pas être homologués tout comme le -70mètres de Jacques Mayol. Et en plus, il va devoir abandonner l'apnée suite à un emphysème pulmonaire.
Enzo Maiorca inspire encore profondément en août 1969 et ne remontera qu'après avoir atteint -72mètres, un an plus tard il descendra à -74mètres.
A peine un mois plus tard Jacques Mayol battra le record de Maoirca et ne le laissera plus tranquille jusqu'à la fin des années 80. Il va d'abord atteindre -75mètres puis -76mètres au Japon.
A partir de fin 1970 la CMAS va décider de ne plus homologuer aucun record principalement à cause des dangers que courent les plongeurs bouteilles.

Mais cela ne les arrêtera pas. Mayol descendra encore à -76m, -86m, -92m et en novembre 1976 il parvient au niveau mythique de -101m.
Maiorca descendra à son tour à des profondeurs de -77m, -78m, -80m, -87m.

Pour finir, en 1983 Mayol descendra même à -105mètres. Cinq ans plus tard, Maiorca dépassera lui aussi cette barre mythique des 100m en saisissant le témoin à moins 101m et toujours à Syracuse.
Comme l'a dit Umberto Pellizari: "But tout à fait mérité après un si grand engagement sportif".

Enzo Maiorca
Di-dessus : Enzo et sur la photo ci-dessous: Jacques Mayol et Enzo Maiorca

Enzo et Jacques

13:20 Écrit par "aGua" dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : origine, enzo maiorca, jacques mayol |  Facebook |

Commentaires

Mayol mhm il s'est tiré une balle dans la tête à 74 ans sans doute pck il pouvait plus physiquement se livrer à sa passion et un peu dégoûté du monde ......:/

Écrit par : bio | oct. 03, 2006

Répondre à ce commentaire

Pendu En fait, il ne s'est pas tiré une balle dans la tête, il s'est pendu.
La raison précise je ne l'a connait pas mais je me laisse pensée qu'il peut y avoir plusieurs raison: 1. Il révait de l'Homo-Delphinus (il en avait fait un livre) et il s'est rendu compte que ce ne serait pas vraiment possible (mais bon ça c'est parce qu'il ne m'avait jamais vu nager ;-))). 2. Avec la vieillesse il n'était plus autant capable que dans son jeune temps. 3. La presse l'avait un peu oublié (il a voulu tenté d'atteindre je ne sais plus qu'elle profondeur devant la télé mais il n'y est pas arrivé alors...). 4. Il n'a jamais été très clair, il était égoïste et macho... le contraire de ce que l'on voit dans le film (sauf por l'égoïsme) ;-))

Écrit par : Strano | oct. 04, 2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.