sept. 17, 2009

La coquille du mollusque

Malgré une apparence fragile, la plupart des coquilles se cassent difficilement. Pour récupérer un morceau de coquillage il faut parfois taper sur certains à coup de marteau. La solidité d'une coquille est particulièrement remarquable chez les mollusques. Nous pouvons citer comme mollusque marins la palourde, la moule, l'huître, la coquille Saint-Jacques, la pieuvre et le calmar.

La couche interne de la coquille du mollusque, la nacre, est constituée de plaques microscopiques espacées les unes des autres de seulement quelques nanomètres, ou milliardièmes de mètre. "La complexité observée dans la nacre à l'échelle nanométrique est stupéfiante, et elle semble être un facteur déterminant de la résistance de ce matériau", déclare Christine Ortiz, professeur au département de science des matériaux et d'ingénierie du MIT (Institut de technologie du Massachusetts, Etats-unis).

"Étonnamment ordonné": tels sont les mots employées par le journaliste scientifique Charles Petit pour décrire un échantillon de nacre observé au microscope. Il explique: "Une coupe transversale révèle des tablettes de carbonate de calcium cristallisé, hexagonales et plates, empilées en couches régulières. On dirait du briquetage. Une colle souple et riche en protéines, sécrétée par le coquillage, fait office de mortier."

Selon les chercheurs, le secret de la coquille du mollusque pourrait donner lieu à de nombreuses applications, parmi lesquelles l'amélioration de la résistance des armures, des blindages, des carrosseries et des ailes d'avion.
"La nature utilise les principes de construction à l'échelle nanométrique afin de fabriquer des matériaux dotés de propriétés mécaniques exceptionnelles, affirme Madame Ortiz. A de nombreux égards, les ingénieurs ne possèdent pas encore ce savoir-faire."

2p9653bl6746ruditapes decussatussj0187

moules2



*Cliquez sur les photos pour les agrandir*



Les coquilles sont fabriquées par le mollusque lui-même grâce à son manteau.
Chez l'huître, mollusque si souvent ouvert en période de fêtes, il forme la petite frange dentelée que nous pouvons apercevoir sur tout le pourtour du mollusque une fois la coquille ouverte et prête à être mangée.Le mollusque fabrique sa coquille lui-même dès son plus jeune âge et celle-ci grandira avec lui au fil des années de façon périodique et par intermittence.
La coquille est composée de calcaire et d’une substance organique, sa grande solidité lui vient du fait que le calcaire et la matière organique sont placées en couches précises, c’est ce qui donne à la coquille sa grande élasticité.
C'est pourquoi nous pouvons encore admirer dans des musées des coquillages à peine abîmés malgré le temps considérablement long qui c'est passé.
La coquille sert de protection au mollusque, ainsi qu'à la nage ou encore pour monter et descendre comme le sous-marin, en effet le nautile admet de l’eau ou des gaz dans sa coquille qui est compartimentée en différents sas et cela lui permet de monter vers la surface ou de descendre vers les abysses.
Certains mollusques peuvent se retirer complètement dans leur coquille, alors que d’autres laissent apparaître une grande partie de leur corps.
Lorsqu’ils se sont rétractés, certains mollusques ferment leur coquille avec un opercule, sorte de porte, également fabriqué par l’animal et qui se trouve attaché à celui-ci.
L’opercule peut-être corné ou calcaire, de formes diverses (rond, ovale, en forme de faux).

Source: G09 08-F p.25 (Awake!); Encyclopedie-incomplete.com; Société Belge de Malacologie.

Cliquez ici pour en savoir un peu plus sur la solidité de la Nacre!!!
P.193

Les commentaires sont fermés.