janv. 19, 2011

World Freediving Award 2010

J'ai réfléchis pendant un petit moment si j'allais mettre mon classement perso avant ou après l'officiel d'AIDA.
Vu le titre de la note, il aurait été plus logique que je le mette après donc j'ai fait le contraire. :p

Juste pour s'amuser ou en tout cas m'amuser moi voici mon petit TOP 4 des apnéistes 2010.
Ce classement ne concerne pas uniquement les performances. C'est plutôt un mélange personnalité, style et performance:

TOP 4 féminin:

1. Francine Kreiss - il y a l'apnée détente, l'apnée sportive et puis il y a Francine. Si elle n'existait pas on deviendrait l'inventer car le monde est tellement plus coloré avec elle... à ses dépens parfois. ^^
2. Annelie Pompe - Très bonne apnéiste, très bonne photographe.
3. Sahika Ercumen - En plus de beaux sites touristiques et d'une eau agréable, en Turquie il y a aussi Sahika. Au classement des sirènes elle serait proche de Jana Strain. ;)
4. Natalia Molchanova - Il y a toutes les apnéistes du monde et puis plus loin il y a Natalia.

TOP 4 Masculin:

1. William Trubridge - c'est pour moi l'apnéiste de l'année, pour tout. Performance, style et personnalité. Sympathique, simple, ouvert.
2. Patrick Musimu - pour sa vision de l'apnée, pour sa quête.
3. Guillaume Néry - Plus jeune champion du monde, il reste dans les meilleurs et dans les plus accessibles. Il a aussi fait avec Julie l'une des plus belles vidéos que j'ai vu en apnée.
4. Herbert Nitsch - Ce n'est certainement pas pour le style mais parce que c'est un char. Presque rien ne l'arrête.

Et voilà mon TOP 4. Si vous avez des choses à dire (d'accord ou pas d'accord) même si ce n'est qu'un avis perso n'hésitez pas de me laisser vos commentaires.



Plus sérieusement =

Les gagnants 2010 sont:

Poids constant,
Jarmila Slovencikova, Czech, 84m / 84 points, 100706
Herbert Nitsch, Austria, 124m / 124 points, 100422

Statique,
Natalia Molchanova, Russia, 7'31" / 90,2 points, 100708
Robert Cetler, Poland, 8'42" / 104.4 points, 100320

Dynamique avec palmes,
Natalia Molchanova, Russia, 225m / 112,5 points, 100424
Dave Mullins, New Zeeland, 265m / 132,5 points, 100925

Dynamique sans palmes,
Dejana Zoretic, Croatia, 158m / 79 points, 101205
Dave Mullins, New Zeeland, 218m / 109 points, 100927

Poids constant sans palmes,
Nicola Roderick, New Zealand, 60m / 60 points, 100620
William Trubridge, New Zealand, 95m / 95 points, 100426

Immersion Libre,
Annelie Pompe, Sweden, 71m / 71 points, 100927
Herbert Nitsch, Austria, 120m / 120 points, 100425


P.248

déc. 27, 2010

-101 mètres en vidéo

101 Meters World Record Freedive from Matthew Brown on Vimeo.



P.247

déc. 17, 2010

Un véritable athlète

Si vous avez vu la vidéo du record de William Trubridge vous avez pu voir cette très belle samba assez bien maitrisé.
Non content de sa performance William est reparti et à même amélioré son record d'un mètre... avec une sortie beaucoup plus propre.

Même s'il n'y avait aucun problème au niveau de l'homologation de son record, en tant qu'athlète je trouve sa mentalité excellente.

Vous pouvez retrouver les sentiments de William Trubridge sur ce lien: -101m!

WT -101m.jpg


P.246

déc. 14, 2010

100 mètres à la force des bras et des jambes!

En 1976, Jacques Mayol aidé d'une gueuse était le premier homme à dépassé les 100m.

Le 13 décembre 2010, William Trubridge sera le premier homme à atteindre la barre des 100 en poids constant sans palmes.

William Trubridge -100m (3).jpg

William Trubridge -100m (2).jpg

William Trubridge -100m (1).jpg

William Trubridge -100m (4).jpg


Photos: Paolo Valenti et Igor Liberti

Lien pour la vidéo = William Trubridge -100m

P.245

déc. 06, 2010

Produire de l'énergie grâce au Saumon

aGua a déjà parlé des requins, des mollusques, des dauphins, d'hippocampes, de calmars, etc etc...

Aujourd'hui, on s'intéressera au Saumon. Que peut-il nous apprendre?

saumon.jpg

Le saumon est un poisson migrateur, au dos bleuté et parsemé de petites tâches noires, qui naît en eau douce dans des eaux courantes près des sources. Une partie de sa vie se passe en mer, où il peut y vivre plusieurs années mais pour se reproduire il parcourt de très nombreux kilomètres, des milliers. De nombreuses espèces de saumon entreprennent un voyage à contre-courant, durant lequel elles traversent des eaux turbulentes et remonte même de tout petits ruisseaux.
Comment font-elles (espèces) pour ne pas mourir d'épuisement?*
Le terme saumon vient du latin salmo qui veut dire "qui saute". Cela fait référence à leur incroyable capacité à sauter de hauts obstacles lorsqu'il remonte les cours d'eau pour sa reproduction.
Mais l'astuce ne réside pas dans "leur saut", elle consiste à tirer parti de l'agitation aquatique.
Comment?
Le saumon étant économe de ses forces, il ne brave pas les remous qui se forment aux endroits où rochers, branches et autres obstacles perturbent l'écoulement aquatique. Il s'en sert. Lorsque des tourbillons se créent de part et d'autre d'un obstacle, il incurve son corps de droite à gauche, ondule avec aisance entre les poches de turbulences. Ils exploitent même les remous produit par les autres saumons qui les précèdent, ils se servent du sillage des autres et peuvent tirer profit des turbulences qu'eux-mêmes engendrent.

Comment produire de l'énergie grâce au saumon?
Utiliser les mots "grâce au saumon" n'était pas forcément approprié mais il fallait bien que je donne un titre à cette note. En fait, c'est en s'inspirant de leur nage ingénieuse que des chercheurs espèrent produire de l'énergie à partir de cours d'eau lents. Les équipements hydroélectriques traditionnels génèrent habituellement de l'électricité à partir d'eaux circulant à 9,3 kilomètres à l'heure ou plus. A ce jour, un prototype parvient, en se servant de vibrations entraînées par des tourbillons, à produire de l'électricité avec une eau qui court à seulement (+-)10,6 kilomètres à l'heure (10 nœuds). Sa technicité est toutefois inférieur à celle que l'on observe chez des animaux marins tels que le saumon.
Le professeur Michael Bernitsas, de l'Université du Michigan, dit: "Pour l'instant, nous ne sommes pas aussi intelligents que les poissons."

*Lorsqu'elles se sont reproduites et décident de retourner vers la mer peu nombreuses sont celles qui survivent.

Source: Awake Décembre 2010 p.25
P.244