mars 25, 2011

H for Men - Umberto Pelizzari

dauphin,créature aquatique

Umberto Pelizzari:

"Un jour, aux Bahamas, un enfant me demande: Sais-tu pourquoi les dauphins sourient? En fait, Dieu a d'abord créé la terre puis la mer. Une fois la mer créée, Il a façonné les habitants de la mer. Il a pris les poissons et les a colorés. Mais, à la fin, Il s'est rendu compte qu'Il n'avait plus de couleurs pour les dauphins et leur a alors donné le sourire."

dauphin,créature aquatique

P.254

déc. 06, 2010

Produire de l'énergie grâce au Saumon

aGua a déjà parlé des requins, des mollusques, des dauphins, d'hippocampes, de calmars, etc etc...

Aujourd'hui, on s'intéressera au Saumon. Que peut-il nous apprendre?

saumon.jpg

Le saumon est un poisson migrateur, au dos bleuté et parsemé de petites tâches noires, qui naît en eau douce dans des eaux courantes près des sources. Une partie de sa vie se passe en mer, où il peut y vivre plusieurs années mais pour se reproduire il parcourt de très nombreux kilomètres, des milliers. De nombreuses espèces de saumon entreprennent un voyage à contre-courant, durant lequel elles traversent des eaux turbulentes et remonte même de tout petits ruisseaux.
Comment font-elles (espèces) pour ne pas mourir d'épuisement?*
Le terme saumon vient du latin salmo qui veut dire "qui saute". Cela fait référence à leur incroyable capacité à sauter de hauts obstacles lorsqu'il remonte les cours d'eau pour sa reproduction.
Mais l'astuce ne réside pas dans "leur saut", elle consiste à tirer parti de l'agitation aquatique.
Comment?
Le saumon étant économe de ses forces, il ne brave pas les remous qui se forment aux endroits où rochers, branches et autres obstacles perturbent l'écoulement aquatique. Il s'en sert. Lorsque des tourbillons se créent de part et d'autre d'un obstacle, il incurve son corps de droite à gauche, ondule avec aisance entre les poches de turbulences. Ils exploitent même les remous produit par les autres saumons qui les précèdent, ils se servent du sillage des autres et peuvent tirer profit des turbulences qu'eux-mêmes engendrent.

Comment produire de l'énergie grâce au saumon?
Utiliser les mots "grâce au saumon" n'était pas forcément approprié mais il fallait bien que je donne un titre à cette note. En fait, c'est en s'inspirant de leur nage ingénieuse que des chercheurs espèrent produire de l'énergie à partir de cours d'eau lents. Les équipements hydroélectriques traditionnels génèrent habituellement de l'électricité à partir d'eaux circulant à 9,3 kilomètres à l'heure ou plus. A ce jour, un prototype parvient, en se servant de vibrations entraînées par des tourbillons, à produire de l'électricité avec une eau qui court à seulement (+-)10,6 kilomètres à l'heure (10 nœuds). Sa technicité est toutefois inférieur à celle que l'on observe chez des animaux marins tels que le saumon.
Le professeur Michael Bernitsas, de l'Université du Michigan, dit: "Pour l'instant, nous ne sommes pas aussi intelligents que les poissons."

*Lorsqu'elles se sont reproduites et décident de retourner vers la mer peu nombreuses sont celles qui survivent.

Source: Awake Décembre 2010 p.25
P.244

mars 11, 2010

La peau du requin

requin peaupeau








On va ENCORE parler de requin! Et oui. Mais vous savez déjà que je ne vais pas être long. Je sais que c'est très ennuyeux de tomber sur un blog avec des articles qui n'en finissent pas. Et mon dernier article, aussi intéressant soit-il, était assez long.

Je vais donc vous parler du requin mais plus spécifiquement de sa peau!
A première vue, la peau du requin paraît douce mais si vous pouviez la toucher en toute sécurité, évidemment, vous découvririez que sa texture ressemble à celle du papier de verre. Elle a d'ailleurs, par le passé, été utilisée comme tel.
La rugosité de la peau n'est perceptible que quand on passe sa main "à rebrousse-poil" de la queue vers la tête.

Quels avantages le requin retire-t-il de ses minuscules écailles rainurées?
On peut en citer deux. Tout d'abord, elles facilitent l'écoulement de l'eau, ce qui permet au requin de se mouvoir avec une résistance minimale. Ensuite, elles bougent tandis que le requin nage, faisant de la peau une surface instable, sur laquelle les parasites ne peuvent s'installer.

Comme on le sait la science puise continuellement dans la nature afin "d'améliorer" notre quotidien. En quoi la peau de requin pourrait bien être utile aux scientifiques?
Les propriétés de la peau du requin offrent un large champ d'applications. Citons l'exemple de cette combinaison dont la texture extérieure, inspirée de celle de la peau du requin, augmente la vitesse des nageurs d'environ trois pour cent. Et d'après les scientifiques ces propriétés pourraient être appliquées à la conception de voitures et de bateaux présentant une moindre résistance au frottement (tout d'un coup,e je repense au Poisson-Coffre et à la Bionic Car de Mercedes).

Des chercheurs espèrent également exploiter les propriétés prophylactiques de la peau de requin pour fabriquer un revêtement antimicrobien destiné aux bateaux, plus écologique que les peintures antiparasitaires à base de métal. Parmi les autres applications envisagées, citons des produits et instruments médicaux susceptibles de réduire les risques d'infections nosocomiales.

J'ai cité plus haut deux avantages que le requin retirait de sa peau mais on peut également ajouté ses minuscules écailles rainurées qui le préservent en partie des morsures infligées par d'autres requins, par exemple celles des mâles sur les femelles lors de l'accouplement.(Fait beaucoup moins scientifique, la peau de requin peut être tannée ce qui donne un cuir de qualité appelé galuchat.)

Toutes ces créatures maritimes, petites ou immenses ne cesseront jamais de m'impressionner. Tout ce que l'homme trouve la nature y avait déjà pensé.

Peau de requin







Source: Awake! Février 2010 p.10 La peau du requin; http://www.savoirs.essonne.fr/; http://pagesperso-orange.fr/hibiscustour/requins.htm

P.226

janv. 06, 2010

Les grands monstres marins

De tout temps, les monstres des profondeurs ont engendré de nombreuses et diverses légendes. Certaines ont traversé les siècles. Des monstres capables de surgir de la mer pour attaquer de grands bateaux et les entraîner avec eux au fond des océans.
Mais est-ce que ce genre de monstre aussi grands existent-ils vraiment?

Pendant l’année 2007 des pêcheurs ont accidentellement capturé un calmar colossal en Antarctique. Avec les tentacules comprises ce il mesurait dix mètres et pesait plus de 500 kilos mais d’après les scientifiques un calmar colossal peut dépasser cette taille. Dans le même style, le calmar géant possède des yeux pouvant être aussi gros qu’une tête d’homme, un bec comme celui d’un perroquet et assez puissant pour sectionner un câble d’acier. Vous pourrez retrouver un article concernant le bec du calmar sur ce blog, pour être plus précis ICI. Mais continuons dans la description, son corps fuselé et ses huit bras munis de rangées de ventouses lui permettent de se propulser dans l’eau à 30 kilomètres-heure, et même se projeter en l’air!
Durant le siècle dernier on a pu apercevoir ces créature qu’une cinquantaine de fois...et jamais ils n’ont pu être étudier dans leur milieu naturel.
Si l’on reste concentré sur les monstres à tentacules alors nous ne devons pas oublier la pieuvre géante, plus légère que le calmar colossal mais ses 250 kilos et ses huit bras pouvant atteindre une envergure de 10 mètres n’ont pas fait d’elle la préféré des créature aquatique. On l'a longtemps cru capable de couler des bateaux et c’est pour cette raison qu’on la surnommait poisson-diable. En réalité, cette pieuvre est timide. Elle a l’habitude de se cacher dans les cavités rocheuses et dans les fissures des fonds océaniques. Cette grosse chose à l’aspect repoussant possède le plus gros cerveau de tous les invertébrés, ce qui en fait un être très intelligent qui peut apprendre des tâches complexes, comme trouver la sortie d’un labyrinthe ou dévisser le couvercle d’un bocal! Elle peut se camoufler en changeant de couleur, se déplacer dans l’eau en utilisant la propulsion par réaction et échapper à un danger en éjectant un épais nuage d’encre. Elle peut même sortir de l’eau pour se nourrir sur la terre!

La vidéo d'un Calmar géant à l’attaque.
Des photos:
Source: AP photo; Tsunemi Kubodera; Jeff Rotman; Laurent Ballesta
AP photo - calamarTsunemi Kubodera-Museum de sciences naturelles de TokyoJeff Rotman - pieuvre-geanteLaurent Ballesta - Pieuvre géante













Passons à autre chose... quelque chose de plus féroce, quelque chose de plus doux...

Qu’est-ce qui possède 3000 redoutables dents? Qu’est-ce qui peut atteindre 7 mètres de long et peser jusqu’à 3200 kilos (2,2 tonnes selon l’avis de certains scientifiques)? Qui pourrait avaler un phoque en une seule bouchée? Qui est capable de détecter une goutte de sang diluée dans 100 litres d’eau?
Si vous n’aviez pas deviné après avoir lu les premières questions, grâce à la dernière le nom de grand requin blanc a du vous passer par l’esprit. Si ce n’est pas le cas je suis étonné car c’est certainement le plus effrayant dans poissons carnivores. Mais rassurez-vous d’après tout ce que j’ai pu lire vous avez des millions de fois plus de chance/malheur d’être tué à cause d’une piqûre d’abeille, dans un accident de voiture, d’être foudroyé, de vous noyer que de vous faire attaquer par un grand requin blanc. C’était... le plus féroce.

Vidéos: Deux petits liens pour deux superbes vidéos. Le grand requin blanc toujours aussi impressionnant et l'apnéiste Fred Buyle qui va franchir une très grande barrière, celle de nager avec les plus dangereux requins!
Photos:
Source: Amos Nachoum - UWPRESS.com; Magazine Africa Geographic; le site Voyage-plongée.
Amos Nachoum-UWPRESS.com 2Amos Nachoum-UWPRESS.comMagazine Africa Geographicsite Voyage-Plongée








Et le plus doux?
Le plus doux possède une bouche qui mesure jusqu’à 1,40 mètre de large et peut facilement avaler un homme. Heureusement, qu’il est doux me diriez-vous. Mais de qui s’agit-il? Du requin... Haaa un requin qui serait doux??? Mais oui, laissez moi terminer. Le requin-baleine! Ce doux géant d’une longueur moyenne de 7,50 mètres se nourrit de plancton et de petits poissons. Vous voyez, inutile de s’inquiéter outre mesure.

Vidéo: Une vidéo du «Doux», le requin-baleine
Photos:
Source: Mars.reefkeepers.net
mars.reefkeepers.net Requin Baleinerequin_baleine










Et si je vous parlais de mes préférés?!

Je vous ai parlé du calmar colossal et du calmar géant. Des monstres impressionnant de par leur taille, leur poids et leur aspect. Mais j’en connais un qui n’a que faire de leur aspect. C’est le cachalot et les calmars ne sont qu’un repas pour cette animal qui peut atteindre 20 mètres et peser 50 tonnes. Fait intéressant et amusant, une seule de ses dents pèse 900 grammes! Parce que j’ai trouvé impressionnant ce qui va suivre, j’ai décidé de réécrire mot pour mot ce que j’ai lu: «On a découvert des cachalots morts qui avaient dans l’estomac des morceaux de calmar géant. Ils portaient sur leur énorme tête ronde et aplatie des cicatrices circulaires causées par des ventouses de calme - signe que leur proie s’était battue avec acharnement. En 1965, l’équipage d’un baleinier soviétique a dit avoir assisté à un combat entre un calmar géant et un cachalot de 40 tonnes. Aucun des deux n’a survécu. Le cachalot a été retrouvé étranglé à la surface de l’eau, avec la tête du calmar dans son estomac.»
Si le cachalot est prêt à engager des combats si féroce c’est parce que le calmar géant est son mets préféré. Il a l’habitude de chasser des pieuvres, des poissons, parfois des phoques et même des requins de trois mètres. C’est vraiment un dingue ce cachalot. ^^
Ha oui, autre précision importante, cette énorme mammifère est capable de descendre jusqu’à 3000 mètres et rester en apnée pendant deux heures. Ces chiffres étant les plus gros que j’ai trouvé.

J’ai dit énorme mammifère pour parler du cachalot mais pourtant ce n’est pas le plus grand. Le plus gros des mammifères mais aussi la plus grosses des créatures vivantes est la baleine bleue. Le plus grand spécimen observé était une femelle adulte de 33 mètres, pêchée en Antarctique. La baleine bleue pèse jusqu’à 150 tonnes, sa langue est aussi lourde qu’un éléphant adulte. Vous pourriez même utiliser ses artères comme toboggan! Ce cétacé donne naissance à un baleineau de 3 tonnes et de 7 à 8 mètres de long! A ce jour, cette espèce est gravement menacée.

Vidéo: Le cachalot et la Baleine Bleue
Photos:
Source: JF Vibert
JF Vibert - CachalotjpgBaleine Bleue - megaptereCalmar_Colossalmad_baleine_comparatif_g











Oui, il existe de très grands monstres marins. Mais inutile d’en avoir une crainte morbide.

Dans un autre registre mais d'une certaine manière tout aussi monstrueux voici quelques photos de créatures aquatique. Leur taille ne rivalise pas contre ceux cités plus haut mais tout de même.

Etoile de mer de John Mitchell; Meduses Echizen d'AP Images; Poisson Lune de Monterey Bay Aquarium; Crabe géant de William West; Raie pastenague de Zeb Hogan.
John Mitchell - etoile-de-merKyodo via AP Images - meduses-echizenMonterey Bay Aquarium - poisson-lune










William West - crabe-geantZeb Hogan - raie-pastenague









Ils arriveraient à me faire peur. ^^

Source pour le texte: Awake! décembre 2009 p.15-17 Grands monstres des profondeurs.
P.225

sept. 17, 2009

La coquille du mollusque

Malgré une apparence fragile, la plupart des coquilles se cassent difficilement. Pour récupérer un morceau de coquillage il faut parfois taper sur certains à coup de marteau. La solidité d'une coquille est particulièrement remarquable chez les mollusques. Nous pouvons citer comme mollusque marins la palourde, la moule, l'huître, la coquille Saint-Jacques, la pieuvre et le calmar.

La couche interne de la coquille du mollusque, la nacre, est constituée de plaques microscopiques espacées les unes des autres de seulement quelques nanomètres, ou milliardièmes de mètre. "La complexité observée dans la nacre à l'échelle nanométrique est stupéfiante, et elle semble être un facteur déterminant de la résistance de ce matériau", déclare Christine Ortiz, professeur au département de science des matériaux et d'ingénierie du MIT (Institut de technologie du Massachusetts, Etats-unis).

"Étonnamment ordonné": tels sont les mots employées par le journaliste scientifique Charles Petit pour décrire un échantillon de nacre observé au microscope. Il explique: "Une coupe transversale révèle des tablettes de carbonate de calcium cristallisé, hexagonales et plates, empilées en couches régulières. On dirait du briquetage. Une colle souple et riche en protéines, sécrétée par le coquillage, fait office de mortier."

Selon les chercheurs, le secret de la coquille du mollusque pourrait donner lieu à de nombreuses applications, parmi lesquelles l'amélioration de la résistance des armures, des blindages, des carrosseries et des ailes d'avion.
"La nature utilise les principes de construction à l'échelle nanométrique afin de fabriquer des matériaux dotés de propriétés mécaniques exceptionnelles, affirme Madame Ortiz. A de nombreux égards, les ingénieurs ne possèdent pas encore ce savoir-faire."

2p9653bl6746ruditapes decussatussj0187

moules2



*Cliquez sur les photos pour les agrandir*



Les coquilles sont fabriquées par le mollusque lui-même grâce à son manteau.
Chez l'huître, mollusque si souvent ouvert en période de fêtes, il forme la petite frange dentelée que nous pouvons apercevoir sur tout le pourtour du mollusque une fois la coquille ouverte et prête à être mangée.Le mollusque fabrique sa coquille lui-même dès son plus jeune âge et celle-ci grandira avec lui au fil des années de façon périodique et par intermittence.
La coquille est composée de calcaire et d’une substance organique, sa grande solidité lui vient du fait que le calcaire et la matière organique sont placées en couches précises, c’est ce qui donne à la coquille sa grande élasticité.
C'est pourquoi nous pouvons encore admirer dans des musées des coquillages à peine abîmés malgré le temps considérablement long qui c'est passé.
La coquille sert de protection au mollusque, ainsi qu'à la nage ou encore pour monter et descendre comme le sous-marin, en effet le nautile admet de l’eau ou des gaz dans sa coquille qui est compartimentée en différents sas et cela lui permet de monter vers la surface ou de descendre vers les abysses.
Certains mollusques peuvent se retirer complètement dans leur coquille, alors que d’autres laissent apparaître une grande partie de leur corps.
Lorsqu’ils se sont rétractés, certains mollusques ferment leur coquille avec un opercule, sorte de porte, également fabriqué par l’animal et qui se trouve attaché à celui-ci.
L’opercule peut-être corné ou calcaire, de formes diverses (rond, ovale, en forme de faux).

Source: G09 08-F p.25 (Awake!); Encyclopedie-incomplete.com; Société Belge de Malacologie.

Cliquez ici pour en savoir un peu plus sur la solidité de la Nacre!!!
P.193

juin 06, 2009

Le poisson coffre et le géant automobile Mercedes

bi3coffre1

 

 

           ¤Cliquez sur les images pour les agrandir¤

 

Des concepteurs automobiles ont travaillé à la recherche d'une voiture plus solide, plus économique et plus écologique. D'après vous, où sont-ils allés chercher leur inspiration?

Un endroit insolite: sous la mer! Le poisson coffre, qui vit près des coraux (et s'en nourrit) dans les eaux tropicales, est un excellent modèle pour l'élaboration d'un véhicule à la structure légère et à l'aérodynamisme stupéfiant.

Le poisson coffre fait partie de la famille des Ostraciidae. Il nage rapidement, capable de parcourir chaque seconde jusqu'à six fois la longueur de son corps. Comparaison et exemple: Si j'étais aussi rapide que ce poisson je pourrais faire 100m en plus ou moins 9,70 secondes. Je serais aussi rapide qu'Usain Bolt... mais dans l'eau. ;) En gros, je déchirerais tous les records! Toutefois, pour revenir sur le poisson coffre, une telle rapidité n'est pas uniquement due à sa force. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, sa forme cubique améliore ses qualités aérodynamique. Les ingénieurs qui ont construit une maquette de poisson coffre et l'ont testée dans une soufflerie se sont aperçus qu'elle avait une pénétration dans l'air bien meilleures que les voitures compactes.

Le poisson coffre possède une carapace osseuse qui lui donne une force maximum pour un poids minimum. De minuscules tourbillons se forment dans l'eau autour de lui et le stabilisent quand il traverse des remous. Cela lui confère une agilité remarquable et le protège des blessures.

Les ingénieurs pensent que le secret de la mise au point d'un véhicule plus sûr, moins gourmand en carburant mais plus léger réside dans le poisson coffre. "Pour être franc, déclare Thomas Weber, responsable d'un service recherche et développement, nous avons été surpris que ce soit précisément ce poisson à l'air maladroit qui nous serve de modèle pour concevoir une voiture aérodynamique."

Sur les photos vous pourrez voir la Bionic Car. C'est cette Mercedes qui a été inspirée par le poisson-coffre. Le concept affiche un Cx (coefficient de pénétration dans l'air) de 0,19 malgré un espace habitable correct. On arrive à une réduction de la consommation de 20% par rapport à un modèle de production équivalent.

Source: g09 07-F p.10 (Awake!) et leblogauto.com

Parce que c'est mon site et que j'y raconte ce que j'ai envie, hihi, cela déplaise à beaucoup je vais revenir un peu sur le terme cité plus haut. On parle ici de voiture et même si c'est plus précisément une mercedes cela reste une technologie assez simple. Pourtant on va parler de "concepteurs automobiles". Etonnement, lorsqu'on va parler du poisson coffre, chose beaucoup plus complexe puisque vivant, on niera tout concepteur et on parlera plutôt de hasard.     ???

Mercedes-Bionic-Car-MoMA21_Mercedes_Benz_Bionic_Car

















P.180

janv. 30, 2009

Le bec du calmar

Le bec du calmar intrigue les scientifiques.
Comment un appendice aussi dur peut-il être fixé sur un corps dépourvu d'os? Cela ne risque-t-il pas d'entailler et de blesser le calmar?

L'extrémité du bec du calmar est dure, tandis que sa base est molle. Le changement de densité du bec - composé de chitine, d'eau et de protéines - se fait de façon tellement graduelle que le calmar peut se servir de son bec sans se blesser.
Frank Zok, qui enseigne à l'Université de Californie, déclare que l'étude du bec du calmar pourrait "révolutionner la façon dont les ingénieurs conçoivent les systèmes de fixation dans toutes sortes de domaines". Parmi les champs d'application potentiels, citons la fabrication de membres artificiels. Ali Miserez, chercheur dans la même université, imagine "la création d'une prothèse complète qui reproduise la composition chimique du bec, de telle sorte qu'à une extrémité, elle ait l'élasticité du cartilage, et qu'à l'autre, elle soit très dure et résiste aux frottements".
Source: G 03/09 p.9 Hasard ou conception? (Awake!)
Photo: http://www.dinosoria.com/calmar_cachalot.htm

calmar_04calmar_ld







P.166

janv. 23, 2009

165. Le danger des basses fréquences -Article Mondebleu-

Avec l'aimable autorisation de Bruno

La Cour suprême des Etats-Unis a autorisé mercredi la Marine américaine à poursuivre ses entraînements au large de la Californie (ouest) et à utiliser un sonar dont la fréquence peut perturber baleines et dauphins.La marine Américaine continue à déployer un sonar à basse fréquence, le LFAS (Low Frequency Active Sonar), une nouvelle technologie dans la détection sous-marine à très long rayon d'action qui bombarde les océans avec des ondes sonores d'extrêmes basses fréquences.

En effet il apparaît que l'utilisation de ce type de sonar propage dans l'eau le son d'explosions très fortes qui peuvent provoquer des pertes d'audition et endommager les organes internes des baleines, et avoir un impact sur d'autres mammifères marins, selon certains scientifiques. Les faits sont encore plus éloquents lorsque ces mammifères meurent en venant s'échouer sur les plages, seul ou en groupe.
LFA_fas_orgsonar1











Actuellement, le débat est houleux entre certaines associations environnementales de défense pour la sauvegarde des baleines et de l'environnement et l'US Navy. Mais aux dernières nouvelles en date, la plus haute juridiction des Etats-Unis a donné raison à l'armée, qui jugeait que les intérêts de la défense nationale devaient primer sur les exigences environnementales.

SDporp2John Roberts , président de la Cour explique dans un communiqué qu'il n'écartait pas l'importance des intérêts écologiques, scientifiques et récréatifs des mammifères marins, défendus par les plaignants, mais que la nécéssité de s'entraîner dans des conditions du réel pour s'assurer qu'elle est capable de neutraliser la menace posée par des sous marins ennemis l'emportait clairement.La décision est appuyée par le président Bush en personne signant un ordre d'exemption au profit des militaires au motif que ces entraînements relèvent de l'intérêt national et qu'une situation d'"urgence" lui permet de passer outre une décision judiciaire en matière d'environnement.


La Navy confrontée à ses erreurs!

Lors de l'audience début octobre, la Navy avait cependant reconnu que ce sonar pouvait perturber 170.000 mammifères marin, provoquer la "surdité temporaire" de 8.000 baleines et des blessures irréversibles pour environ 430 d'entre elles.A noter qu'une baleine sourde est pour ainsi dire une baleine morte ! ;-(

Les tests soniques de l'armée sont donc sujets à controverse. L'année dernière, lors d'un exercice d'entraînement du côté des Bahamas, des baleines de quatre espèces différentes se sont échouées sur les plages du nord des îles. L'autopsie a révélé que toutes sauf une avaient été victimes d'hémorragies de l'oreille interne, signe incontestable de traumatisme acoustique. On sait que plus la fréquence sonore est basse, plus elle se répand loin dans l'océan et, par conséquent, menace de dérégler les fonctions biologiques des Mammifères marins.

Le LFAS

Le LFAS est un simple transmetteur qui génère des sons d'une intensité de 240 db (Décibel : unité de mesure de la pression) dont la fréquence est comprise entre 100 et 500 Hzs, noyant les océans de ce bruit sur des centaines de km2. 235 décibels sont bien plus forts et plus intenses que le niveau des 160 décibels max, qu'un homme peut endurer.
Il faut noter que 187 dB correspondent au seuil de mort pour l'Homme, ce qui reviendrait de placer un homme à proximité d'une fusée au décollage, à titre d'exemple. On est très loin de la simple palpitation et je vous laisse imaginer.

Selon les propres études de l'US Navy, des scientifiques ont brièvement exposé un plongeur au sonar LFA à une intensité de 160 décibels, soit une fraction de la puissance que ce système utilise. Après 12 minutes, le plongeur présente de sérieux symptômes dont de graves vertiges, syncopes et perte de la mémoire temporaire.

Dans un monde où il ne reste qu'1% de lumière à 30 mètres de profondeur, les mammifères marins utilisent l'écholocation pour leur migration, la localisation d'un autre individu sur des très grandes distances, la recherche de nourriture mais aussi pour communiquer avec leurs petits.

Du fait qu'il est très difficile d'établir à 100% la responsabilité du sonar dans la mort des cétacés et d'un secret défense bien gardé, nos baleines et autres cétacés auront bien du mal à trouver la paix...

Source : BBC news – NRDC


-Article Mondebleu-

janv. 13, 2009

161. Rorqual Bleu (ou Baleine Bleu)

Balaenoptera Musculus:

L'animal de tous les superlatifs; plus précisément le plus gros ayant jamais existé.
En 1998 ou en 2000, la plus grande de ces baleines était une femelle de 33,6m de long pour 190t.
A la naissance, ce monstre marin atteint déjà les 5,9m.
Des biologistes ont dressé un tableau sur la consommation d'un baleineau dans sa première année et sont arrivés à des chiffres impressionnants: 190l de lait par jour, un gain de poids de 3,6kg par heure (90kg par jour). A 8 mois environ, le jeune rorqual bleu, mesure déjà 15m pour un poids de 22,7t.

La taille a elle seule suffit à les distinguer sans peine des autres cétacés. Mais on peut tout de même donné une distinction entre un rorqual commun et un rorqual bleu. Vu de dessus, le rorqual commun présente un rostre étroit, en forme de V, terminé par un museau pointu; de son côté, le rorqual bleu arbore un large rostre, plutôt en forme de U. Si la luminosité est assez bonne les marbrures caractéristiques du dos et des flancs seront relativement visibles. Ces taches claires qui réfléchissent le bleu du ciel et de la mer expliquent probablement l'origine de son appellation courante.
Ils ont l'habitude de se nourrir en solitaire ou en couple, très espacés les uns des autres du fait de leur corpulence.

Long d'une trentaine de mètres, ce "monstre" des profondeurs pèse autant que qu'un troupeau de 30 éléphants adultes. Sa langue à elle seule fait le poids d'un éléphant; son coeur, de la taille d'une petite voiture, ne bat que 9 fois par minute (par comparaison, le coeur du colibri bat jusqu'à 1200 fois par minute). Il nage principalement en eau profonde pour une consommation minimum d'oxygène, vint fois inférieur à celle de la surface. Elle peut rester entre 5 à 50 minutes en apnée. L'un au moins des vaisseaux sanguins de la baleine bleue est si large qu'un enfant pourrait se glisser à l'intérieur. Il est capable d'atteindre des vitesses allant de 30 à 40km/h, l'une des plus rapides créatures aquatiques. Mais sa vitesse de croisière est de 8km/h.Encore quelques petites précisions:
On retrouvera la baleine bleu en haute mer dans des eaux tropicales à polaire de tous les océans. C'est un animal menacé, "jadis" fortement chassé. Il se nourrit d'Euphosiacés et quelques céphalopodes, amphipodes, copépodes, crabes. Eaux et nourriture sont englouties en une bouchée. Les mâles peuvent mesurer de 20 à 31m et les femelles de 21 à ... 33,60m.
*Source = Dauphins & Baleines. La grande famille des cétacés. Succès du Livre; Et www.dinosoria.com*



Je n'ai jamais eu la chance de prendre en photo une baleine bleu. Il est donc évident que les photos qui vont suivre ne sont pas de moi! Pour agrandir les images cliquez dessus.
*Source = www.dinosoria.com, droits d'utilisation des images: www.dinosoria.com/licence_libre.htm*

baleine_bleue_ldbaleine_bleue_06baleine_bleue_03

janv. 02, 2009

154. Un liquide essentiel à la vie

On continue à parler de l'eau...
L'eau, à la fois simple et complexe, reste une énigme. Chaque molécule est composée de trois atomes seulement - deux d'hydrogène et un d'oxygène. Néanmoins, les scientifiques ne comprennent toujours pas complètement le fonctionnement des molécules d'eau. Mais ce que nous savons tous, c'est que l'eau est essentielle à la vie, constituant près de 80% du poids de toutes les formes de vie. Considérez cinq caractéristiques de cette substance incroyable.

 

  1.  L'eau peut stocker beaucoup de chaleur sans que sa température augmente considérablement, ce qui contribue ainsi à tempérer le climat.
  2. L'eau se dilate en gelant; la glace flotte donc et forme une couche isolante. Si, comme d'autres substances, l'eau devenait plus dense en gelant, les lacs, les fleuves et les mers se solidifieraient à partir de leurs fonds, ensevelissant tout dans la glace!
  3. L'eau est très transparente, permettant aux organismes dépendants de la lumière de survivre à des profondeurs considérables.
  4. Les molécules d'eau produisent une tension superficielle, qui crée une "peau" élastique. Cette tension permet à des insectes de se déplacer rapidement sur un étang, et à l'eau de se former en gouttelettes. Cette tension joue aussi un rôle dans le phénomène de capillarité, qui permet à l'eau d'hydrater même les plantes les plus grandes.
  5. L'eau est le solvant le plus efficace que nous connaissions. Elle peut acheminer de l'oxygène, du dioxyde de carbone, des sels, des minéraux et de nombreuses autres substances vitales.


                                                                
Indispensable pour réguler le climat

Les océans couvrent près de 70% de la surface de la Terre. Ils jouent donc un rôle majeur dans la régulation du climat. En effet, les océans et l'atmosphère forment presque un tout, échangeant chaleur, eau, gaz et mouvements sous la forme de vent ou de vagues. Ensemble, ils amènent la chaleur du soleil des tropiques vers les pôles, agissant en modérateurs des températures du globe. En fait, pour que la plupart des organismes survivent, les températures doivent se maintenir dans la moyenne qui permet à l'eau de rester à l'état liquide. "Il semble que la Terre ait exactement ce qu'il faut", commente le livre L'exception terrestre - Pourquoi la vie complexe est si rare dans l'univers (angl).

Bien sûr, si on se réfère au concept de la relation de cause à effet, l'existence de la Terre relève de l'effet. Mais la cause était-elle le hasard? ou plutôt un Créateur sage? La Bible opte pour cette deuxième solution.
Dans Ushuaïa, Nicolas Hulot à l'habitude de tout remettre sur le dos du hasard et de (la théorie de) l'évolution. Personnellement, après beaucoup de réflexion, je préfère mettre tout cela sur le dos d'un Créateur intelligent. ;)
¤Source= (Awake!) G février 2009 p.6et7¤


recifcorail-g

 

P.154

16:09 Écrit par "aGua" dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : creature aquatique, eau |  Facebook |