août 31, 2009

Le dernier Championnat du monde d'Apnée vu par Francine Kreiss

Et oui, encore des photos du dernier Championnat du monde d'apnée qui a eu lieu au Danemark.

Mais celle-ci sont quelques peu différentes (en fait elles sont plus belles mais chuuut).

Voici donc les photos avec l'aimable autorisation de mademoiselle
                                                Francine Kreiss
                        (La plus coool des françaises, et désolé pour les autres)

Francine Kreiss Foto's (12)Francine Kreiss Foto's (2)








*Cliquez sur les photos pour les agrandir*






Francine Kreiss Foto's (11)Francine Kreiss Foto's (9)Francine Kreiss Foto's (5)






Francine Kreiss Foto's (13)Francine Kreiss Foto's (15)Francine Kreiss Foto's (27)








Francine Kreiss Foto's (16)Francine Kreiss Foto's (17)Francine Kreiss Foto's (26)








Francine Kreiss Foto's (20)Francine Kreiss Foto's (19)Francine Kreiss Foto's (18)






Francine Kreiss Foto's (22)Francine Kreiss Foto's (14)Francine Kreiss Foto's (23)







Francine Kreiss Foto's (21)Francine Kreiss Foto's (24)











Toutes les photos de ce post(article) sont protégées par la Loi (30 juin 1994) relative au droit d'auteur et aux droits voisins. Il est donc formellement interdit de récupérer ces photos et de se les approprier en partie ou en entier sans accord préalable de l'auteur.
Vous ne savez pas contacter l'auteur... hé bien tant pis pour vous. ;)
P.188

août 22, 2009

The 5th Individual AIDA World Championship 09 - Vidéos

Après quelques photos voici les vidéos que l'on peut retrouver à propos du dernier Championnat du monde d'apnée sur le net. D'autres vidéos seront ajoutées dans les heures ou jours à venir:

 


























P.186

The 5th Individual AIDA World Championship 09 - Photos B

Photo de Kerian Hibbs (4)Photo de Kerian Hibbs (3)Photo de Kerian Hibbs (2)Photo de Kerian Hibbs (1)








Photo de Kerian Hibbs (5)Photo de Kerian Hibbs (6)Photo de Kerian Hibbs (7)Photo de Kerian Hibbs (8)








Photo de Kerian Hibbs (10)Photo de Kerian Hibbs (9)Photo de Kerian Hibbs (12)Photo de Kerian Hibbs








Photo de Kerian Hibbs (11)Photo de Kerian Hibbs (13)














Photos de Grant Graves avec Jana Strain:

Danemark 09Danemark 09bDanemark 09cDanemark 09d
















P.185

The 5th Individual AIDA World Championship 09 - Photos

Voici quelques photos du Championnat du monde.

Photos de Kerian Hibbs:

Photo de Kerian Hibbs (1)Photo de Kerian Hibbs (4)Photo de Kerian Hibbs (3)Photo de Kerian Hibbs (2)








Photo de Kerian Hibbs (5)Photo de Kerian Hibbs (6)Photo de Kerian Hibbs (7)Photo de Kerian Hibbs (8)








Photo de Kerian Hibbs (9)Photo de Kerian Hibbs (10)Photo de Kerian Hibbs (11)Photo de Kerian Hibbs (12)








Photo de Kerian Hibbs (13)Photo de Kerian Hibbs (14)Photo de Kerian Hibbs







P.184

août 20, 2009

The 5th Individual AIDA World Championship 2009

Même si mes congés ne sont pas vraiment terminés me voici tout de même de retour.
Un mois de juillet bien rempli tout comme la moitié du mois d’août: Florence (Italie), la Provence, Paris et l’alsace. Que du Soleil... mais pas beaucoup d’eau, ce n’est pas pour aider un apnéiste. ;)

Mais allons droit à l’essentiel: le 5ièm Championnat du monde d’apnée individuel AIDA.

Pour connaître les résultats en dynamique sans palmes voici le lien direct:http://www.freewc09.dk/resultsdnf.pdf et Résultat final en dynamique

Pour les résultats en statique: http://www.freewc09.dk/files/sta_results.pdf et Résultat final en Statique



20/09/09 --> Le 5e Championnat du monde raconté par Andy Buhl:
(Oui je sais c'est assez long mais bon il a pas pu faire plus court... :p )

Andy raconte:
""Chers amis, je reprends un peu ma plume informatique pour vous emmener avec nous à Aarhus au Danemark.

L’histoire commence en Janvier lors d’une réunion C.A. AIDA. Les membres du comité décide d’envoyer une équipe d’hommes et de femmes accompagner de coach au 5éme championnat du monde d’apnée individuel. Ce championnat couvrait trois disciplines: d’apnée statique, la dynamique et la dynamique sans palme. Mais une question restait sans réponse: qui à le niveau de nous représenter au minimum là bas?

Le premier nom était Jean-Pol. Sans aucun doute possible.Mais qui l’accompagnerait là-bas??? Ce championnat était ouvert à trois participants par discipline et par sexe. J-P fut chargé, grâce à son expérience de la compétition, de former une équipe.

Statique : Jean-Pol est le champion suivi d’André. Laurent n’est pas loin ainsi que Thomas.
Dynamique avec palmes: Jean-Pol est de nouveau premier suivi d’Andy et Thomas.
Dynamique sans palmes: sans surprise Jean-Pol, ensuite Andy. Thomas est très bon aussi mais préfère se préparer pour 2 épreuves. Cette discipline peu exploitée pour le moment n’a pas d’autre adepte.

Les mois passent vite et les performances n’évoluent pas, pas plus que les candidats à une éventuelle participation. Nous resterons donc sur ses candidats là.

Le mois de juin pointe le bout du nez et rien n’a encore été décidé. C’est un peu avant les vacances que J-P nous confirme l’envoie de participants au championnat mais... Qui ?????

André ne veut pas nous accompagner, il ne veut pas de cette pression. Dommage car ce bonhomme à de quoi en faire rougir plus d’un là bas. Laurent en plein boum de formation de départ et de retour dans sa vie ne participera pas non plus. Mais on espère bien qu’ils seront de la partie la prochaine fois.
Donc, seul Jean-Pol et Thomas ont le niveau pour rivaliser en statique. En dynamique les trois participants sont Jean-Pol avec son record de 161m, Thomas avec de belles perfs à 125m ainsi que moi avec 125m. Pour la DNF on reprend Jean-Pol et moi avec 131m et 92m.

Il reste peu de temps et aucune femme ne nous accompagnera cette année,... malheureusement.

Pour cette équipe il fallait un coaching d’expérience. On a pensé à Richard, Rom et Philippe.
Richard ayant des activités professionnelles ne nous accompagnera pas, seul Philippe pourra nous accompagner là- bas. C’est ainsi que seulement quatre personnes finiront par représenter la Belgique dans le grand nord.

Le choix fut vite fait pour le déplacement, ça sera en voiture !!!

Les entraînements se sont réalisés pendant le mois de juillet. Jean-Pol et Thomas se sont entraînés sur Liège et moi à Landen ainsi que dans la piscine du camping en vacances. L’équipe s’est réunie au complet lors de deux entraînements à Landen. Je profite d’ailleurs pour remercier les dirigeants des clubs pour leur accueil n’hésitant pas à bloquer un couloir rien que pour nous. Les performances à l’entraînement étaient bonnes. J-P toujours aussi à l’aise flirtant avec son record à chaque fois, Thomas ne cessant de progresser en temps et en distance et moi faisant un bond de huit mètres en DNF (92m à 100m). Tout le monde était confiant. Enfin presque... la dernière semaine je me suis senti fatigué. Je n’arrivais pas à dépasser les 75m avec palmes et les 50m sans palmes. Je sentait le stress monté en moi et il n’a pas cessé de monter jusqu’au top officiel... là-bas.

Samedi 15 Août, beaucoup de gens vont faire la fête à Liège.
Pas nos trois athlètes. Ils chargent la voiture de nourriture saine, d’eau, de bagages, de matos… tout est prêt.
Nous sommes sur le départ et c’est sur des routes dégradées en Allemagne que nous roulons, il nous a fallut une demi journée pour parcourir la distance de 870 km qui nous séparait du lieu de la compétition..

Arrivée là-bas, 21h, rien, pas un chat!
Nous vérifions la date!
L’adresse!!
Tout est bon mais personne!!!
Juste une cour d’école déserte, pas de piscine, personne, pas d’affiche... rien de rien!!!

Thomas se fait la réflexion: «je suis certain qu’à Berlin c’est fléché pour l’Athlétisme!!!!!!»

Nous partons à pied faire le tour du quartier à la recherche de la piscine. Le temps passe... ça y est elle est là. En fait nous étions garé presque en face mais nous avions commencé nos recherches à l’opposer et c’est finalement au retour que nous trouvons la piscine. Mais pas plus là qu’ailleurs nous ne trouvons de gens ……étrange.

On téléphone à un certain Yvan, malheureusement il n’est pas au courant du lieu où nous dormons. Il nous donne le numéro de Kurt, l’organisateur, qui 20 min plus tard vient nous montrer notre lieu de résidence pour la semaine à venir.

Nous arrivons les premiers. La machine se met en route. J-P devient le responsable de la clé de notre résidence …un hall de sport de l’école. Directement nous choisissons le meilleur endroit du hall et déballons nos affaires .

Une fois installé, nous allons souffler dehors en visitant le quartier où nous sommes, un petit verre dans un bar ouvert « juste un » pour fêter notre arrivée et nous sommes déjà de retour au hall pour passer notre première nuit. Une nuit bien méritée après cette route de 12h.
A peine installé le téléphone sonne, l’organisateur nous demande d’accueillir d’autres athlètes et cela durant la nuit. Nous avons bloqué la porte et fait une affiche improvisée et c’est dans un calme et un respect total de ceux qui dormaient que notre groupe c’est agrandi d’une dizaine de personnes venant d’Ukraine, Russie, Tchéquie. Au petit matin nous étions 20 dans le hall.

Dimanche 16: réveil 9h, petit déjeuner dans la foulée et aménagement de notre camp, dans la salle couleur national au mur. On ne peut pas nous louper: les Belges sont là !!!
Après cela, direction la piscine pour les inscriptions et renseignements divers sur le déroulement de la semaine
Après-midi premier entraînement en piscine de 50m ensuite repos
Le soir arrive et nous avons le droit de nous entraîner de nouveau dans une autre piscine située à une dizaine de km de notre bivouac, cette piscine est petite mais toute charmante. L’ambiance y est feutrée et la surprise le petit bassin pour s’entraîner à une température de 30°. Jean-Pol et Thomas n’en demandaient pas temps pour leur entraînement statique ,le but était cependant l’entraînement en dnf en piscine de 25m mais mes jambes me semblaient lourdes et je n’avais pas trop envie ce soir là de m’entraîner, donc Philippe servi de coach à J-P et moi à Thomas. C’est en statique que nous nous sommes entraînés calmement .

Lundi 17 : d’autres nous ont rejoint dans le hall, la team tchèques est la plus impressionnante, ils sont 12 à représenter leur pays, il y a un brésilien venu seul et un peu perdu, Thomas le met vite à l’aise et lui propose son aide pour s’installer , nous sommes avec des suédois, slovènes, ukrainiens et russes tout le monde est jovial et l’image froide des gens de l’est et de l’ancienne urss nous montre tout le contraire, se sont tous de joyeux lurons, une team française est là aussi mais déménageront le jour même pour rejoindre un autre groupe français loger dans une autre salle.
Nous allons de nouveau à la piscine nous entraîner
Et là, surprise de l’organisateur nous devons tous déménager car ce n’est pas la bonne salle on doit aller de l’autre côté du couloir dans une autre salle pffff tout notre beau camps doit être démonté, le tous c’est d’être avant les autres pour de nouveau choisir notre place et là nous partons en vitesse, mais certains nous ont déjà devancé, mais à la surprise les apnéistes déjà présent nous ont réservé la même place que dans l’autre salle c’était super, donc à l’ouvrage nous réinstallons de nouveau tout le matériel .
Nous profitons d’être là pour faire une sieste bien méritée

Le soir arrive et nous retournons nous entraîner de nouveau dans la piscine située à une dizaine de km de notre bivouac Jean-Pol et Thomas pour leur entraînement statique ,moi en dnf, donc Philippe servi de coach à J-p et moi à Thomas pour l’échauffement ensuite je me suis entraîné en dnf tout seul Philippe coachant les perfs des deux autres, et la surprise entre temps J-P m’avait rejoins en dnf et c’est là que l’on a vu Phil et Thomas venir vers nous avec la montre en main le cadrant y indiquai une perf de 07 :13 :05 fabuleux Thomas venait d’exploser sa perf perso de 06 :53 félicitations à 1 sec il égalait le record de Belgique .
J-P et moi avons fait nos perfs en dnf me rendant le moral avec un 81m, J-P sans forcer un 110m
Retour au hall après l’entrainement l’heure d’un bon repas avais sonné et c’est comme cela que nous avons fait un tour en ville et choisis un petit resto japonais nous avons mangé « nippon ni mauvais » l’ambiance y était sympa, aller zou au lit nous n’avons pas traîné nous ne sommes pas en vacance et le repos est le premier entraînement d’un sportif.

Mardi 18 : Matinée relaxe et ouverture officielle de la compétition nous sommes tous réunis au bassin olympique les anciens se redécouvre les nouveaux comme moi découvrent de vrais champions et de fabuleuses équipes, les journalistes sont là caméraman photographe etc. l’ambiance lunaire du samedi soir à laisser place au spectacle d’une pareille organisation, chaque équipe reçois un panneau avec le nom de son pays chaque pays fait une photo de groupe, on nous annonce la suite du programme, défilé dans les rue de Aarhus comme au JO chaque délégation marche dans la rue couleur national au fanion et pancarte en avant , nous sommes pris en photo de partout, l’ambiance est de feu tout le monde crie court saute, tout le monde est fière d’être là représentant son club sa passion son pays, nous nous dirigeons lentement vers l’hôtel de ville , où l’organisation nous attend pour une photo géante de toutes les délégations après cela nous entrons dans une immense salle de réception les tables sont dressées avec des tas de bonne chose à manger et à boire, les personnalités politiques sportives et organisateurs prennent à leur tour le micro en nous souhaitant la bienvenue une fois les discours fini et sur l’air d’une chanson populaire danoise interprétée à a cappella par une chanteuse nous nous sommes rués sur le buffet, notre coach nous dit que nous avons droit aujourd’hui à un verre de vin rouge « c’est un bon anti oxydant , Andy !!!!!! J’ai dit juste un verre ;-) ok coach promis. »
Une fois la réception terminée, nous sommes invités au repas du soir pour 20h, nous nous redirigeons donc vers notre loft s’y rafraîchir en attendant 20h.
20h est la et nous sommes en route vers la salle de souper, tout le monde est là nous nous installons et prenons notre tour dans la file ce dirigeant vers le buffet.

Arrivée au buffet mes yeux sont comme des soucoupes il n’y a que des salades des graines et fruit sec, bon ben on va découvrir cela ….
Tout est bon, tout est calculé pour ne pas mal digérer mais nous apporter les force requises à nos perfs le tout est de s’habituer à manger comme une poule ;-)
Le repas se termine nous rencontrons encore d’autre gens et surprise pour Phil et Jean-Pol un vieux de la vieille est là, Jean-Michel Pradon un français, un pionnier de l’apnée un nom parmi les noms, de plus ce personnage a un humour terrible et est d’une joie de vivre à faire pâlir certain, ce gars à lui seul peut faire rire et mettre la bonne humeur pour toute la salle ,de plus ce personnage presque mythique a de bon reste et il en épatera plus d’un lors des épreuves se qualifiant même avec 7min03 pour la final B ,Chapeau monsieur Pradon .
Bon ben ce n’est pas tout cela mais oups allez au lit.

Mercredi 19 : Le grand jour est arrivé les qualifs pour la dnf la matinée est prise au repos total début d’après midi les choses sérieuses commencent mon stress est à son niveau maximal, je fais des aller retour entre piscine et toilette j’ai peur de me louper, les champions s’échauffent à froid, font des perfs de malade !!Que suis-je venu faire ici ???? Tant de questions me passent par la tête, Phil voit que je suis angoissé et avec son genre habituel et les mots justes me soulage de certains poids, les heures qui étaient si longues ces derniers jours se mettent à défiler et le temps de mon warm up est arrivé je ne sais plus quoi faire comment commencer mon échauffement et Phil en bon coach me dit simplement les muscle tu les a !! L’apnée aussi !!! Échauffe juste un peu les poumons sans forcer et c’est bon, tranquille gamin ça va bien se passer, j’ai donc enchaîné de petites apnées 5 série de 1 min une de 1m30 une de 2m et la der de 2m30 ok dit Phil sort sèche toi va dans ton couloir dans 15 min c’est parti, il me conditionne m’aide à respirer m’isole sous un drap des autres, me met dans un monde sur le côté, j’essaye de faire le vide, dernier petit conseil de Phil « tu est là c’est du bonheur le reste ne peut qu’être que du bonheur » « tu n’a rien à prouver ici fait ta perf arrête toi là ou bon te semble ne t’explose pas » surtout dit toi qu’ à 75m ton contrat est rempli et que le reste n’est que cadeau le top officiel est dans 5 toutes petites minutes ….
Je me mets à l’eau, regarde mon masque, mon collier, mon maillot tout est ok une voix sèche retentie : « officiel top two minutes, 1 thirty one minute thirty twenty ten five four three tow one officiel top » j’expire une dernière fois j’inspire, j’inspire, je carpe une fois, le six retanti il faut partir ca y est je suis parti je me concentre sur mes mouvements et de un de deux ….voila 25m je pousse sur le mur il est tout mou !!j’ai l’impression de m’enfoncer dedans je dois encore au moins en faire deux, aie ,non, non, ressaisi toi tu l’as déjà fait tu peux le faire et là je me suis isolé avec moi-même jusqu'à oublier de compter mes longueurs et mes mouvements ça devient vraiment dur je fais encore ce demi-tour la et je sors, je ne pense plus qu’à une seule chose, rester hors de l’eau et faire un protocole correcte ça y est je sors, je fais mon protocole deux juges sont face à moi le quel est le mien, derrière moi une apnéiste est sortie au même moment le temps de 30 secondes avant la carte est long je regarde derrière moi je vois que je suis à peine à quelques mètres du mur, je sais que j’ai rempli le contrat des 75m mais pas beaucoup mieux 81 comme à l’entrainement, là je vois Phil heureux les pousses en l’air je reviens épuiser sur le mur, bien gamin super et là je comprends que c’est une longueur en plus que j’ai fais dur à réaliser surréaliste étais-je en syncope ? non pas possible de faire 25m et un demi tour en bo, non tout simplement un entrainement de qualité des conseils de pro et me voilà nouveau recordman de moi-même avec 106 m et un carton blanc, il me faudra quand même attendre le soir pour réaliser mon exploit .Mais chose positive le stress est maintenant retombé pour de bon et un sentiment de bien être ultime m’envahit.
Je vais maintenant être le spectateur de la perf de J-P, dans les autres couloirs les SP et les BO sont nombreux jamais vu ça et se qui passe pour un cas rare en entrainement ou en compétition national prend ici un parfum de naturel, on serait dans un film drôle, on verrait des tas de bouteilles d’o² entassée sur le bord, J-P passe et réalise une bonne perf même s’il voulait plus, si pas battre le record de Belgique il est satisfait. Nous devenons alors tous spectateurs et voyons maintenant les boss de la piscine enchainer les perfs la meilleure réalisée par un tchèque incroyable presque 200 m sans aucune aide, une fois les derniers passés nous allons directement nous rassasier et faire dodo.

Jeudi 20 : C’est au tour de Thomas de se mettre en piste avec J-P qui est chaud maintenant. C’est les qualifs pour la statique, je coach thomas, J-P est avec Phil. J-P passe son épreuve, je regarde ça depuis l’autre côté de la piscine où on s’échauffe avec Thomas, un œil est fixé sur la montre de Thomas l’autre sur la perf de J-P, presque 7min ont passé, je retiens mon souffle, J-P sort pour moi tout va bien mais de loin je crois comprendre que ça ne va pas, est-il déçu d’être sorti avant 7min15 ou autre ??? Carte rouge annonce le juge « bizarre » je n’ai jamais vu notre champion rater une sortie, erreur de ma part, je communique à Thomas l’incident et sort malheureusement Thomas de sa concentration, erreur que je ne ferais plus s’il me faut encore coacher quelqu’un, Phil s’approche et nous raconte l’incident apparemment Phil aurai touché J-P ce que je doute avec leur expérience à tous les deux, on termine l’échauffement et conduit Thomas pour sa perf ,OT 5 min Thomas est concentré, là ça va être le moment, Thomas part pour son apnée 4 min à mon chrono il a l’air paisible une à deux bulle s’échappe, il me fait signe comme convenu, pour moi c’est son spasme, je lui dis son temps et commence le décompte de 2 min de spasme, en fait son signe était pour me dire que ce n’était pas son spasme, dans sa tête tout est chamboulé, pour moi tout va bien sauf qu’il a eu son spasme un peu tôt, nous arrivons à la fin des 2m, je lui communique son temps 6 :05 il doit encore tenir plus d’une minute je lui dit son temps toutes les 15 sec croyant qu’il est dans c’est dernier retranchement et là il sort avec un grand sourire sans expirer rien il n’a pas forcer il est à 6 :48 erreur à 4min avec ces petites bulles, manque de compréhension de ma part déstabilisation de la sienne, malgré une perf honorable, l’expérience aurait fait qu’il aurait eu une meilleure perf, on le saura pour la prochaine fois. Nous sommes quand même satisfait, maintenant nous nous tracassons de J-P, que s’est-il vraiment passé ? La seule chose à faire est de réclamer et là l’attente se fait longue, délibération, visionnage vidéo, J-P et Phil ressortent grand sourire ok perf validée et de plus qualifié pour la final B erreur de jugement « OUF », car J-P l’avait mauvaise, prêt à tout plaquer et retourner en train, je n’ai jamais vu notre champion aussi froid et renfermé mais maintenant tout est ok nous pouvons aller souffler, manger nos graines et se reposer nous sommes tous reboostés après cet incident .

Vendredi 21 : Levés très tôt pour la première fois du séjour ! Les finales statiques ont lieu tôt, rdv piscine, passage de J-P et bonne place pour la final B super, retour au hall et repos. Cet aprèm se sont les qualifs dyn au contraire de la dnf je n’ai aucune pression immédiates, elle ne va venir que 1h avant le OT, c’est en piscine de 50m donc pas de petit bassin d’échauffement, le bassin extérieur est trop froid je prends un couloir de warm up pour faire ma statique rien ne va, pas moyen de faire 1 :30, hou la la que vais-je faire ? pfff ressaisi-toi encore ce fichu stress, Phil me dit idem que la dnf tu a l’apnée et les muscles fait de ton mieux, dernier petit conseil…10… OT 1.. je carpe une fois, je suis parti ca me semble long je ne vois toujours pas la ligne de 23 ni de 27 pffff dur dur mais tout est dans la tête la ligne est passée, j’attend celle de 48m ok demi tour moitié du contrat réalisé j’ai annoncé 90m !! je me concentre sur les conseils de J-P ondulation 1,2,3 glisse 1,2,3 glisse, devant moi passe les deux trait 73 77 assez vite, j’arrive sur 100 maintenant est-ce que je sors ?? ou je tourne ?? me dis-je !! puis cela s’enchaine dans la tête « tu sors en dnf à 106m tu va quand même pas sortir à 100 en dyn » et là mon demi tour est fait, je dois y aller au moral ,mon apnée est limite, je suis en spasme continu tant pis je ne sors pas temps que je n’ai pas vu le deuxième trait noir qui me dit que je suis à 127m, à l’arrache mais j’irai, conseil de J-P en tête « expire ça fait du bien » et en mouvement bi palme à l’arrache j’ai levé la tête, où est le mur « pffff » encore loin mais les lignes sont là, ton objectif est atteint laisse filer les 150…. vaut mieux un 130 tu l’as qu’un 150 tu couleras, et c’est à 134 m que ma tête toute grise est sortie de l’eau mon protocole était parfait ainsi que la sortie (parole de juge qui me l’a dit sur le bord plus tard ) Attention vous qui lisez ces lignes et qui êtes débutant, y aller à l’arrache sur la fin de l’apnée, ne se fait pas sans une expérience de soi en compétition et un entrainement rigoureux donner par des pros comme Phil et J-P, si vous aussi vous essayer de faire une perf à l’arrache grande chance que monsieur Samba ou madame syncope soit la pour vous accueillir à la sortie, pour le moment sortez sans forcer vous apprendrez avec l’expérience à y aller au mental car le physique est la caché et l’apnée aussi ….
Dans mon couloir se trouvait aussi Thomas mais où est-il ? est-il encore sous l’eau ???
Non il est déjà sorti, bien avant moi, ou est-il sorti ? qu’a-t-il fait ? Il m’annonce 131m lui au contraire de moi à un potentiel qui doit approcher le double de moi en physique et en durée d’apnée mais le manque de compétition à fait que le moral lui à dit « sort maintenant » philosophie en tête vaux mieux un 131 tu l’as qu’un 150 tu couleras, mais avec l’expérience à Eindhoven, je suis sûr que j’assisterai à un demi tour à 150m
Maintenant c’est au tour de J-P, il a à côté de lui Charlotta Ericsson, l’ OT retenti après 5 sec tous deux partent en même temps, ils sont ensemble au demi tour à 50m à 100m aussi toujours à 150m c’est extra ordinaire deux grands apnéistes amis de longue dates, côtes à côtes semblant faire cette perf en tandem le plus extraordinaire la dedans c’est qu’ils font surface tous les deux à 168m, reçoivent de leur juge respectif une carte blanche et elle tant bien que lui, savent qu’ils ont battus leur record national. Lotta pour la suède et J-P pour notre plus grand bonheur et fierté belge, ils se font une accolade amicale et ressorte du merveilleux bassin heureux de leur perf indiscutable. Maintenant s’enchaine les perf passant les 200m, c’est incroyable !!! Mais ce qui l’est plus,c ’est que par apport à la dnf il y a beaucoup moins de carton.
C’est sur des perf à 218m que nous quittons la piscine pour un bon repas, pour nous la compétition est terminée avec tous nos objectif atteint, J-P a amélioré un record de Belgique, Thomas et moi avons explosé nos perfs perso et nous nous classons honorablement pour des premiers championnats
Toute pression enlevée, c’est vers un buffet bien chargé que nous nous dirigeons pour ensuite changé une pression morale en pression pompe, mmmmh cela fait du bien une bonne bière et nous l’avons bien méritée, un bon sommeil nous attend enfin.
Enfin presque !!!!!! Phil qui dormait dans sa voiture depuis le premier jour pour des raisons que beaucoup connaissent, s’est fait jeté à 06h00 par les occupants du marché matinal du samedi et c’est à cette heure précise que nous avons cru en une horde envahissant le dortoir découpant le plancher de la salle à la tronçonneuse, les murs vibraient, les athlètes se réveillaient les un après les autres regardant dans ma direction, ils croyaient sans doute que c’était moi  mais non juste entre moi et J-P Phil est venu se recoucher, lui seul arrive à présent à dormir c’est horrible, heureusement qu’il n’a pas dormi la semaine avec nous dans le hall, il serai probablement en Sibérie maintenant et nous aurions paru moins sympathique aux autres teams présents .

Samedi 22 : le jour se lève sur les finales, nous serons juste spectateurs et assisterons à un combat de gladiateur qui sera champion du monde ? sachant Alexei molkanof hors course je misais sur un jeune français, il se nomme Fréderic Sessa, retenez ce nom car il fera encore parler de lui j’en suis sûr, même s’il s’est fait coiffer sur le poteau par Guy dru, sa perf est extraordinaire de part sa vitesse et sa régularité d’une technique irréprochable, la finale nous a apporté encore expérience technique et joie, félicitation à tout le monde pour ces perfs mémorables. Nous retournons à la salle replier nos affaires pour repartir le lendemain, à 20h nous sommes attendus pour la remise des résultats tout le monde est là, les autographes s’échangent comme les t-shirts tout le monde est en symbiose tout le monde est euphorique et tout le monde peut relâcher la pression, la soirée se termine dans la joie et la bonne humeur nous allons nous coucher afin d’être prêt à faire la route qui nous sépare de notre beau pays.

Dimanche 23 : après plus de 12 h de route nous voilà de retour au pays nous rentrons à Liège avec notre bus cabriolet, des milliers de gens nous acclament, dans les rues bondées de monde ….
heueueueueu non ça c’est le standard fin de saison passée lol ;-) nous arrivons chez Thomas, la belle Marie attend son champion, l’équipe se sépare, et c’est le cœur plein de joies et d’émotions que je fais la fin du trajet seul jusqu'à chez moi, où m’attend ma championne ;-)

Voila j’espère que ce petit résumé vous aura transporté avec nous sur place que l’idée de nous accompagner fera son chemin et que vous serez des nôtres pour la prochaine aventure, merci à tous ceux qui nous on suivi, aider, fait confiance, pour cette inoubliable aventure.

Andy apnéiste philosophe heureux d’avoir une famille comme vous ;-)""
P.183

17:19 Écrit par "aGua" dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : danemark, competition, record, resume |  Facebook |