mars 11, 2010

La peau du requin

requin peaupeau








On va ENCORE parler de requin! Et oui. Mais vous savez déjà que je ne vais pas être long. Je sais que c'est très ennuyeux de tomber sur un blog avec des articles qui n'en finissent pas. Et mon dernier article, aussi intéressant soit-il, était assez long.

Je vais donc vous parler du requin mais plus spécifiquement de sa peau!
A première vue, la peau du requin paraît douce mais si vous pouviez la toucher en toute sécurité, évidemment, vous découvririez que sa texture ressemble à celle du papier de verre. Elle a d'ailleurs, par le passé, été utilisée comme tel.
La rugosité de la peau n'est perceptible que quand on passe sa main "à rebrousse-poil" de la queue vers la tête.

Quels avantages le requin retire-t-il de ses minuscules écailles rainurées?
On peut en citer deux. Tout d'abord, elles facilitent l'écoulement de l'eau, ce qui permet au requin de se mouvoir avec une résistance minimale. Ensuite, elles bougent tandis que le requin nage, faisant de la peau une surface instable, sur laquelle les parasites ne peuvent s'installer.

Comme on le sait la science puise continuellement dans la nature afin "d'améliorer" notre quotidien. En quoi la peau de requin pourrait bien être utile aux scientifiques?
Les propriétés de la peau du requin offrent un large champ d'applications. Citons l'exemple de cette combinaison dont la texture extérieure, inspirée de celle de la peau du requin, augmente la vitesse des nageurs d'environ trois pour cent. Et d'après les scientifiques ces propriétés pourraient être appliquées à la conception de voitures et de bateaux présentant une moindre résistance au frottement (tout d'un coup,e je repense au Poisson-Coffre et à la Bionic Car de Mercedes).

Des chercheurs espèrent également exploiter les propriétés prophylactiques de la peau de requin pour fabriquer un revêtement antimicrobien destiné aux bateaux, plus écologique que les peintures antiparasitaires à base de métal. Parmi les autres applications envisagées, citons des produits et instruments médicaux susceptibles de réduire les risques d'infections nosocomiales.

J'ai cité plus haut deux avantages que le requin retirait de sa peau mais on peut également ajouté ses minuscules écailles rainurées qui le préservent en partie des morsures infligées par d'autres requins, par exemple celles des mâles sur les femelles lors de l'accouplement.(Fait beaucoup moins scientifique, la peau de requin peut être tannée ce qui donne un cuir de qualité appelé galuchat.)

Toutes ces créatures maritimes, petites ou immenses ne cesseront jamais de m'impressionner. Tout ce que l'homme trouve la nature y avait déjà pensé.

Peau de requin







Source: Awake! Février 2010 p.10 La peau du requin; http://www.savoirs.essonne.fr/; http://pagesperso-orange.fr/hibiscustour/requins.htm

P.226